Mandataire immobilier : les avantages et les inconvénients du métier

Dernière mise à jour : 3/02/2022

Apparue au début des années 2000, la profession de mandataire immobilier est assez similaire à celle d’un agent immobilier. Il intervient en tant qu’intermédiaire entre les vendeurs et acheteurs pour les aider à mener à bien la transaction immobilière. Le métier de mandataire immobilier présente des avantages et inconvénients, comme l’absence de diplôme obligatoire et des cotisations sociales élevées.

Quelles sont les différentes missions d’un mandataire immobilier ?

La diversité des missions constitue l’un des avantages du métier de mandataire immobilier. Il lui appartient ainsi :

  • De prospecter de nouveaux clients pour se créer un portefeuille de biens ;
  • D’estimer avec précision le prix de vente des biens ;
  • De récolter les informations utiles sur le bien et de le prendre en photo ;
  • De rédiger et publier les annonces immobilières ;
  • D’organiser les visites ;
  • De conseiller ses clients et de négocier pour eux… 

Lire aussi : Qu’est ce qu’un mandataire immobilier ?

Quels sont les avantages d’être auto-entrepreneur ?

Considéré comme un agent commercial, le mandataire immobilier dispose de deux statuts pour se lancer : celui de l’entreprise individuelle et celui de la micro-entreprise. L’auto-entreprise présente plusieurs avantages pour le mandataire immobilier :

  • Elle ne nécessite pas de formalisme lourd pour être constituée. ll n’est pas nécessaire de rédiger des statuts juridiques par exemple, une simple déclaration de commencement d’activité avec le formulaire Cerfa P0 suffit ;
  • Sa création est gratuite, alors qu’elle est payante pour une entreprise individuelle ;
  • La comptabilité est allégée : il suffit de tenir à jour un livre de recettes et de dépenses ;
  • La gestion de la micro-entreprise est simplifiée : chaque mois ou trimestre, vous déclarez votre chiffre d’affaires sur lequel vous payez des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu.

Lire aussi : Quel statut juridique choisir pour être mandataire immobilier ?

Quels sont les avantages financiers d’un mandataire immobilier vs un salarié dans l’immobilier ?

De plus en plus rarement, le négociateur immobilier est salarié d’un réseau ou d’une agence. Dans cette hypothèse, il perçoit un salaire fixe (généralement une avance sur commission) auquel s’ajoute une commission sur les frais d’agence perçus lorsqu’il réalise une transaction. Cette commission tourne autour de 40-45 %…

Travailleur indépendant, le mandataire immobilier perçoit seulement une commission sur les honoraires de transaction. Le taux dépend de la politique du réseau de mandataire, mais est plus élevé que pour un salarié : entre 70 et 99 %.

Lire aussi : Combien gagne un mandataire immobilier ?

Quels sont les avantages directs du métier de mandataire immobilier ?

Premier avantage du métier de mandataire immobilier : il n’a pas à prouver la détention d’un quelconque diplôme, contrairement à l’agent immobilier. Pourquoi ? Parce qu’il ne dispose pas de la carte professionnelle, il doit seulement obtenir une attestation de collaborateur pour exercer son activité.

L’autre avantage de la profession de mandataire immobilier : l’indépendance. Le mandataire peut ainsi choisir le réseau qui lui semble le mieux au regard de la notoriété, de la commission reversée, de l’offre de formation ou encore de l’accompagnement proposé.

En outre, le fait d’être indépendant offre au mandataire une plus grande flexibilité dans l’organisation de son temps de travail. Il peut ainsi mieux équilibrer vie professionnelle et vie familiale et choisir de travailler depuis son domicile.

Dernier avantage du métier de négociateur immobilier : la rémunération variable. À chaque transaction qu’il réalise, il perçoit une commission. Il peut ainsi choisir de prendre des vacances lorsqu’il a atteint ses objectifs, ou au contraire de travailler toujours plus pour s’offrir des revenus confortables.

Le plafonnement du chiffre d’affaires en micro-entreprise ne constitue pas une limite pour le mandataire indépendant Il lui suffira d’évoluer vers une entreprise individuelle !

Quels sont les inconvénients directs du métier de mandataire immobilier ?

Même s’il comporte de nombreux atouts, le métier de mandataire immobilier comporte quelques inconvénients qu’il faut avoir en tête avant de se lancer. Le premier, et pas des moindres : celui de la concurrence.

Le cabinet Xerfi estime le nombre de mandataires immobiliers à 38 000 en 2020. Il a quadruplé en 5 ans et continue sa progression. D’autres acteurs comme l’agent immobilier, le négociateur immobilier, l’expert immobilier ou encore l’administrateur de biens viennent renforcer la concurrence.

Autre inconvénient du métier de mandataire immobilier : les charges auxquelles il fait face. Les cotisations sociales, par exemple, représentent 22 % du chiffre d’affaires en micro-entreprise, 44 % du bénéfice en entreprise individuelle.

La protection sociale demeurant partielle dans les deux cas, le mandataire devra en outre souscrire un contrat de mutuelle, de prévoyance, voire un plan d’épargne retraite pour la compléter.

Enfin, le mandataire doit débourser chaque mois le montant du pack lui permettant d’exercer au nom et pour le compte du réseau.

Tableau récapitulatif avantages inconvénients mandataire immobilier

Avantages mandataire immobilierInconvénients mandataire immobilier
Pas de diplôme nécessaireConcurrence forte
Absence de carte T : seule l’attestation de collaborateur est requiseCharges –   Charges sociales-   Protection sociale privée-   Pack mensuel
Diversité des missions 
Statut micro-entreprise –   Gratuit-   Pas de formalités à accomplir-   Comptabilité allégée-   Simplicité de gestion 
Taux de commission sur les honoraires d’agence : entre 70 et 99 % 
Indépendance –   Flexibilité dans l’organisation du temps de travail-   Choix libre du réseau-   Meilleur équilibre vie de famille / vie professionnelle-   Rémunération variable 

Foire aux questions

Quelles sont les différences entre les BIC et les BNC ?

Avec les salaires et traitements, les revenus fonciers ou encore les revenus de capitaux mobiliers, les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les bénéfices non commerciaux (BNC) constituent deux des catégories composant le revenu global imposable des personnes physiques. Chaque catégorie est soumise à des règles d’imposition particulières.

Vous dégagez des BIC lorsque vous exercez une activité commerciale, industrielle ou artisanale, comme la vente de biens immobiliers ou mobiliers.

Quelles sont les mentions obligatoire concernant le statut d’agent commercial dans les publicités et mandats ?

D’après la loi, le mandataire immobilier est un agent commercial. Pour éviter la confusion dans l’esprit des clients et autres partenaires, le mandataire immobilier doit indiquer qu’il est agent commercial dans tous ses documents commerciaux et dans les mandats.

Quelles obligations de formation pour un agent immobilier et mandataire ?

La loi Alur impose aux détenteurs d’une carte T et d’une attestation de collaborateur de suivre une formation continue. Celle-ci est dispensée dans un organisme de formation enregistré auprès de la Préfecture.

La formation loi Alur dure 14 heures par an ou 42 heures au cours de 3 années consécutives d’exercice.